La voiture avec son chien : toutes les précautions à prendre

Publié le vendredi 20 juillet 2018

Card image cap

Vous prenez la route des vacances et vous avez décidé d’emmener votre fidèle compagnon avec vous ? Bravo ! Avant de vous souhaiter d’excellentes vacances, CaptainVet vous délivre ses meilleurs conseils afin que le voyage se passe au mieux pour le conducteur et tous les passagers de la voiture.

La sécurité passe avant tout !

Au sujet du transport d’un animal de compagnie, le code de la route n’a pas prévu de règlement spécifique. En revanche, il stipule que « tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent » (article R412-6 du Code de la route). Cela signifie donc, qu’en aucun cas, votre chien ne doit gêner votre conduite. Pour éviter tout malentendu, et par là même vous préserver d’une amende, quelques précautions sont donc à prendre.

 

Le chien ne doit pas pouvoir aller et venir en toute liberté dans la voiture.

Lorsque vous êtes au volant, les léchouilles ou les passages devant le rétroviseur sont dangereuses ! Vous avez donc la possibilité :

d’attacher votre chien.

Il existe des systèmes de ceinture ou de laisse de sécurité pour éviter que votre chien ne se déplace à sa guise dans le véhicule. Pour votre compagnon à quatre pattes, le harnais est à privilégier. En effet, en cas de freinage brutal ou de choc, il offre une plus grande protection que la simple laisse de sécurité.

de séparer les espaces du véhicule.

Entre l’avant et l’arrière de la voiture, vous pouvez installer une grille de séparation. Elle empêchera votre chien de venir vous réclamer des caresses pendant le trajet.

de prévoir un espace pour votre chien.

Il peut voyager dans un siège de voiture, spécialement conçu pour lui. Ces sièges sont confortables pour le chien et ils se fixent grâce aux ceintures de votre véhicule. Si ce système offre une très grande sécurité, il est néanmoins réservé aux plus petits chiens, qui pèsent moins de 5kg.

Enfin, toujours s’il s’agit d’un petit chien, vous pouvez prévoir une caisse de transport. Votre animal y sera, certes un peu à l’étroit, mais en toute sécurité.

 

Le mal des transports : votre chien peut y être sujet

Il arrive que la voiture provoque des hauts le cœur et des nausées chez le chien. C’est tout à fait normal et les humains n’échappent d’ailleurs pas à cette règle !

  • évitez de nourrir votre chien quelques heures avant le départ. Cela pourra lui éviter quelques nausées pendant le trajet. En revanche, pensez à lui donner de l’eau.
  • contre le mal des transports, il existe également des traitements homéopathiques ou anti stress que vous pouvez lui administrer avant le départ. Demandez conseil à votre vétérinaire ! En fonction de l’âge et de la race de votre chien, ce spécialiste vous oriente vers les médicaments les plus appropriés. La médecine douce a fait ses preuves !
  • habituez votre chien à la voiture ! Surtout s’il n’est jamais monté dans une voiture, ne lui imposez pas un trajet de 4h de prime abord. Il est préférable d’effectuer quelques petits trajets au préalable.
  • détendez-le ! Si vous sentez du stress chez votre compagnon, mettez à sa disposition ses jouets favoris ou bien une couverture dont l’odeur lui est familière. Ça l’aidera à passer le temps.

 

Attention à la chaleur et à la déshydratation

Dans la voiture, le thermomètre monte vite. Très vite ! Votre chien se déshydrate en un rien de temps. C’est pour cela qu’il ne faut jamais le laisser seul à bord du véhicule et ce, même si vous n’avez qu’une toute petite course à faire. En cas de long trajet, pensez à le faire boire régulièrement. Vous pouvez aussi disposer des serviettes humides à ses pieds.

Attention : l’image du chien qui sort sa tête de la voiture pour mettre sa truffe au vent est très cliché, à tel point que nous l’avons utilisée pour illustrer cet article. Or, ne cédez pas à cette pratique ! En effet, tête au vent à bord d’un véhicule, les chiens sont susceptibles d’attraper des conjonctivites.

 

Les pauses et l’arrivée

Surtout si vous effectuez une grande distance, songez à vous accorder des pauses, toutes les deux heures au minimum. Pour vous, elles sont confortables, pour votre chien, elles sont essentielles ! Et oui ! Il a besoin de se dégourdir les pattes, ça lui fait un bien fou.

Attention toutefois à le tenir en laisse au moment où vous ouvrez la portière. Les chiens, trop heureux de pouvoir quitter le véhicule, ont tendance à foncer comme des bolides dès qu’on les libère.

 

Vous traversez une frontière ?

Les législations diffèrent en fonction des pays et certaines formalités sont à connaître (identification de l’animal, vaccination à jour…). Pensez à vous renseigner auprès des ambassades des pays que vous allez visiter ou seulement traverser.

 

Ça y est ? Vous êtes prêt ? CaptainVet vous souhaite d’excellentes vacances et vous rappelle que, où que vous soyez, vous trouverez toujours un vétérinaire disponible grâce à notre annuaire. En quelques clics, vous réservez votre consultation. N’hésitez pas ! C’est gratuit !

Partagez